lundi 19 mars 2018

Débats d'agglos entre les 2 candidats au poste de 1er secrétaire fédéral

29356172_1870904946277422_4095977283513482564_n

Dans le cadre de l'élection du 1er secrétaire fédéral prévu le 29 mars prochain, trois débats d'agglos sont organisés entre les deux candidats, Cyrille Darrigade (texte 1) et Mathieu Bogros (texte 3) :

jeudi 22 mars, 20 h 30 à Montluçon : salle Henri Nourrissat (C26) espace Boris Vian 27 rue des Faucheroux ;

vendredi 23 mars, 20 h 30 à Vichy : local du PS, 15 rue Ravy-Breton ;

mercredi 28 mars, 20 h 30 à Yzeure : (la salle vous sera confirmer très rapidement).

Posté par secret ps ctry à 19:11 - Permalien [#]

vendredi 16 mars 2018

Le PS de Commentry à l'honneur sur France 3

France 3 Auvergne a posé ses caméras à Commentry et s'est intéressée à l'histoire du socialisme né en 1882 grâce à Christophe THIVRIER, 1er maire socialiste au monde. Puis le socialisme fut une idée qui fit son chemin. Il part aujourd'hui à le reconquête. Reportage à visionner à 12 minutes 56.

 

JT 19/20 Auvergne - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Toute l'actualité de la région Auvergne Suivez votre journal en direct sur Pluzz tous les jours à 19h et retrouvez les dernières éditions en podcast

https://france3-regions.francetvinfo.fr

 

Posté par secret ps ctry à 22:16 - Permalien [#]

lundi 12 mars 2018

Fête de la Commune à Commentry

Carton La Commune - copie

Posté par secret ps ctry à 12:05 - Permalien [#]

jeudi 22 février 2018

Interview sur RMB - Rapport Spinetta.

Rapport SPINETTA : Réaction des Socialistes de Commentry.

 

RMB Infos Montluçon, l'actualité de jeudi 22 février - Infos Montluçon : le journal du jour... toute l'actualité !

RMB Infos Montluçon, l'actualité de jeudi 22 février, -Feu aux rond-points et embouteillages, les agriculteurs ont manifesté hier dans l'Allier pour protester contre l'accord Mercosur -Les syndicats prévoient deux journées d'action les 15 et 22 mars, salariés d'EHPAD et retraités, puis fonctionnaires -Rapport Spinetta, Les élus socialistes de Commentry ont des inquiétudes pour la desserte ferroviaire -Le maire de Teillet-Argenty André-Maxime Gérinier passe la main, après ...

http://www.radiormb.com

 

Posté par secret ps ctry à 11:25 - Permalien [#]

Les Socialistes de Commentry mobilisés pour le train

Mercredi 21 février, les Socialistes de Commentry/Montmarault ont tenu une conférence de presse dans le hall de la gare de Commentry. En effet, le rapport SPINETTA qui vise à libéraliser la SNCF et le service public ferroviaire vise à fermer les petites lignes. Une décision que le PS conteste car la ligne Montluçon-Clermont-Fd doit fonctionner. 40 millions ont été investis ces 5 dernières années pour la remettre en état. Un plan de plus de 2 millions est prévu avant 2020 pour les gares de Commentry et Lapeyrouse. Le service public n'a pas à être rentable. Il assure l'égalité républicaine.

 

Article de la Montagne de ce 22 février 2018 :

28168411_1282320791868596_6410513366026032963_n

Interview dans le journal de RJFM :

 

Des inquiétudes (aussi) pour l'avenir de la ligne SNCF Montluçon-Clermont par Commentry

Décidément le rapport Spinetta et ses conclusions n’en finissent plus de faire parler et d’inquiéter les acteurs locaux Si ses...

http://www.rjfm.net

 

 

Posté par secret ps ctry à 11:20 - Permalien [#]

mercredi 21 février 2018

SYRIE : Urgence internationale

syria-1151151_640

En ce mois de février 2018, le conflit en Syrie continue de frapper massivement la population civile.  Enclavés dans les quartiers de la Ghouta, à l’Est de Damas, les Syriens sont victimes des bombardements massifs des forces syriennes fidèles à Bachar Al Assad appuyées par l’aviation russe. A Idleb, le régime syrien est soupçonné d’avoir à nouveau fait usage d’armes chimiques.

A Afrin, il est sur le point d’entrer en conflit ouvert avec les forces turques, au détriment des alliés kurdes de la Coalition internationale contre Daech.

Le Parti socialiste considère que la Russie n’est pas parvenue à mener la dictature de Bachar Al Assad à la désescalade des violences et à la négociation véritable. Le PS exprime sa vive préoccupation face aux incidents récents entre la Russie et les États-Unis d’une part, entre l’Iran et Israël d’autre part, sur le théâtre de guerre syrien désormais internationalisé.

Face à la gravité de la situation, le Parti socialiste demande aux autorités françaises d’obtenir la convocation d’urgence du Conseil de sécurité pour condamner unanimement les opérations militaires en cours, permettre les évacuations humanitaires des zones assiégées et relancer le dialogue dans le seul cadre du processus de Genève sous l’égide de l’ONU.

Posté par secret ps ctry à 18:42 - Permalien [#]
Tags :

lundi 19 février 2018

Comment fut assurée la sécurité du Président Mitterrand.

Capture d’écran 2018-02-19 à 06

Posté par secret ps ctry à 06:14 - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 février 2018

Fonction publique : le contre-sens et le mépris du gouvernement

care-3031259_640Au lendemain de mouvements sociaux dans les prisons, les Ehpad, la justice et à l’Université qui ont dénoncé des manques d’effectifs, le gouvernement annonce la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires. Le Parti socialiste déplore la surdité de l’exécutif et sa réponse totalement hors-sujet aux revendications des  fonctionnaires.

Ces annonces s’ajoutent à la liste, déjà longue, des mesures qui frappent les fonctionnaires  depuis le début du quinquennat : gel du point d’indice, suppression des emplois aidés ; rétablissement du jour de carence ; report de la mise en œuvre du protocole PPCR ; non-compensation de la hausse de la CSG. Le Parti socialiste demande au gouvernement de mettre un terme au mépris avec lequel il traite les agents qui servent l’intérêt général au quotidien.

Si la fonction publique a besoin d’être réformée, cela ne peut pas se faire n’importe comment, ni sans respect et dialogue. Les agents ont montré depuis plusieurs années leur capacité à faire des efforts pour faire évoluer l’organisation et le fonctionnement de l’administration. Ce dont ils ont besoin aujourd’hui, c’est moins d’un plan social que d’un plan de formation pour les accompagner dans l’évolution des services à rendre à nos concitoyens.

La suppression de 120.000 postes de fonctionnaires ne manquera pas d’avoir des conséquences sur la qualité et l’accès aux services publics, notamment dans les territoires les plus défavorisés. Le gouvernement doit lever le flou et indiquer rapidement les services qui seront affectés par ces suppressions de postes. 

 
Le Parti socialiste s’oppose à cette politique qui loin de réformer l’État affaiblit la puissance publique en la vidant de ses missions. Ce n’est pas en précarisant le statut de la fonction publique, ni en opposant les agents titulaires aux contractuels que l’on prépare l’avenir. Le service public, auquel les Français sont attachés, mérite davantage d’attention et de considération de la part du gouvernement.

Posté par secret ps ctry à 20:37 - Permalien [#]
Tags :

Loi SRU : une ligne rouge à ne pas franchir

architecture-3123512_640(1)

Alors que des inquiétudes se font jour suite aux propos de Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, le Parti socialiste réaffirme son opposition à toute révision à la baisse des ambitions de la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU). Au moment où nos concitoyens consacrent de plus en plus de leurs revenus à se loger, toute régression en la matière ne ferait qu’aggraver la situation du mal-logement.

Votée en 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin, la loi SRU a fait ses preuves. Elle a permis de construire 87.000 logements entre 2002 et 2004, 95.000 de 2005 à 2007, 130.000 de 2008 à 2010, 140.000 de 2011 à 2013 et 187.000 entre 2014 et 2016. Une évolution à la hausse qui montre l’efficacité de cette loi et son appropriation par des municipalités plutôt rétives à l’origine au développement du logement social.

Le Parti socialiste ne soutiendra par conséquent aucune disposition visant à trouver des accommodements avec les communes qui affichent depuis des années leur mauvaise volonté en matière de construction de logements sociaux.

La solution n’est pas dans la régression de la loi, mais dans son application. Depuis 2013, l’État s’est donné les moyens d’être plus ferme à l’encontre des communes carencées. Le gouvernement doit poursuivre cet engagement et appliquer les nouvelles dispositions adoptées lors du quinquennat précédent qui autorisent par exemple le quintuplement des pénalités financières ou la substitution du préfet aux maires récalcitrants à la construction de logements sociaux.

Le logement est une priorité de nos concitoyens et le logement social un outil dans la bataille du « logement pour tous ». Le gouvernement ne doit pas une nouvelle fois sanctionner le parc social. Il en va aussi du modèle de société que nous voulons construire ensemble.

Posté par secret ps ctry à 20:32 - Permalien [#]
Tags : ,

Apprentissage : le MEDEF a beaucoup obtenu, il devra beaucoup prouver

learning-3143687_640Enjeu majeur de l’accès à l’emploi et à la formation des jeunes, le Parti socialiste a pris connaissance des mesures annoncées par le Gouvernement concernant la réforme de l’apprentissage.

Il accueille favorablement les mesures destinées à améliorer la condition de l’apprenti, telles que la revalorisation de la grille de rémunération, la prime au permis de conduire et le renforcement de l’accompagnement. Il souhaite toutefois que ces mesures soient complétées par des dispositifs d’aides au logement ou à la mobilité, notamment dans les transports collectifs. Il restera vigilant sur les conditions de rupture des contrats d’apprentis dont les conditions sont assouplies et demande au gouvernement la mise en place d’un suivi des CFA au regard des nouvelles libertés qui leur sont accordées.

Si l’apprentissage est une voie d’entrée prisée sur le marché du travail, elle ne doit pas être réservée aux élèves les plus diplômés. Le Parti socialiste demande que les efforts engagés lors du précédent quinquennat pour démocratiser l’accès de tous les jeunes à l’apprentissage soient poursuivis et amplifiés.

Les mesures annoncées appellent néanmoins de la part du gouvernement des clarifications sur plusieurs points. La première concerne l’articulation entre l’apprentissage et les lycées professionnels, la réforme ne devant pas conduire à une disqualification du lycée professionnel, déjà perceptible avec le plan étudiant. La seconde concerne le risque, légitimement pointé par Régions de France, d’une fracture territoriale consécutive à l’inorganisation des branches professionnelles à l’échelle locale.

Enfin, le Parti socialiste rappelle que cet effort en faveur de l’apprentissage, pour réussir, devra pouvoir compter sur la mobilisation des organisations patronales. Celles-ci, le Medef au premier chef, voient toutes leurs revendications reprises : responsabilité des branches professionnelles,  temps de travail des apprentis mineurs porté à 40 heures dans certains secteurs comme le BTP, élargissement des horaires de travail de nuit dans la boulangerie et la pâtisserie,…

Le Medef a beaucoup obtenu, il doit à présent beaucoup agir pour encourager et développer l’apprentissage. Le Parti socialiste y veillera.

Posté par secret ps ctry à 20:30 - Permalien [#]
Tags : ,