samedi 21 avril 2018

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Cartondeportation14042018 - copie 2

Comme chaque année ce dernier Dimanche d’avril est consacré à la journée du souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. Cet hommage sera rendu dimanche 29 avril à 11h, au monuments aux morts de Commentry. Il rappelle la tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine.

Cette célébration n’est pas uniquement tournée vers l’histoire ou le passé, mais bien vers notre présent et notre avenir. Le message que nous délivrons, c’est celui d’un combat acharné contre les formes actuelles de résurgence d’idéologies dangereuses.

Face à la montée du nationalisme, de la xénophobie, du racisme et de l’antisémitisme, au déchaînement de fanatismes politiques ou religieux et à la fréquente remise en cause des principes du droit et de la démocratie, le message des déportés est toujours d’actualité.

Les conflits qui déchirent plusieurs parties du monde, les millions de femmes, d’hommes et d’enfants en exode forcé, le terrorisme international, la tentation du repli face à l’indispensable solidarité, requièrent une action commune contre ces dangers qui menacent notre avenir. Nous devons donner son plein sens à la devise de la République : Liberté – Égalité – Fraternité.

Nous devons réaffirmer ce que l’Europe nous apporte : la paix et sur quoi elle est fondée : l’unité dans la diversité. Puissions nous saisir ces enjeux et les traduire en acte pour affermir notre volonté de vivre ensemble, dans la paix, la tolérance et le respect, autour des valeurs de démocratie et d’amitié entre les peuples.

Posté par secret ps ctry à 10:48 - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 13 janvier 2018

2018 : des voeux de combats !

P1080167

Les Socialistes de Commentry/Montmrault étaient réunis ce vendredi 12 janvier 2018 pour présenter leurs voeux aux militants et à la population. Dans son intervention, le secrétaire de section Cyrille Darrigade a développé trois partie. La situation internationale et européenne avec l’axe USA-Russie-Corée du Nord inquiétant sur le plan de la paix dans le monde. Une surenchère sur fond de crise militaire qui appelle un désarmement nucléaire et une résolution pacifiste et internationaliste des conflits.

 

Il évoquait aussi la situation des migrants dans le monde : une crise humaine, géographique et politique au conséquences multiples sur laquelle l’Europe doit se prononcer plus fermement et garantir les droits fondamentaux. L’Europe ensuite, confrontée aux montées des populismes et la nécessité de donner une constitution politique au 26 afin de réaliser l’harmonisation par le haut et tendre vers l’Europe sociale.

 

Sur le plan national, le constat d’un socialisme absent du second tour de la Présidentielle, d’une majorité insolente de la LREM à l’Assemblée comme l’était jadis ce que l’on appelait “l’Etat RPR”. Une politique “de droite et de droite” où “les pauvres encore plus pauvres à cause de la crise et les riches encore plus riches à cause de la crise”. Des réformes qui n’assurent pas la justice sociale : suppression ISF, rabot du budget de la sécurité sociale, cure d’austérité à l’hôpital public.



Sur l’avenir du Parti Socialiste, une clarification est désormais nécessaire. “Nous sommes dans l’opposition, pas de place à l’hésitation suite aux 8 mois de la nouvelle majorité. Si nous ne sommes pas pour cette rupture, alors nous ne sommes plus socialistes.” a t-il rappelé. La reconstruction du Parti de Jaurès, Blum et Mitterrand sera lente et progressive si le Congrès permet de revenir aux fondamentaux. De s’adresser à nouveau à celles et ceux qui sont la majorité sociologique du pays.

P1080164

Quant à l’action des socialistes de Commentry/Montmarault, elle a été multiple durant ces 2 ans et demi : journal, blog, manifestations Fête de la La Commune, Expo F.Mitterrand, cérémonie des déportés, débat Made in France, débat Laïcité, débat liberté d’expression avec expo de dessins, contribution à toutes les campagnes électorales, etc. Réunions de section et de bureau ont rythmé ces 27 mois.  

 

Aux interrogations suscitées dans nos rangs sur la section, la réponse fut claire : “une section et une seule, qui s’est fixée pour ambition de peser sur les prochaines municipales, scrutin de la reconquête pour l’ensemble du Parti”. S’agissant des municipales de 2020, brocardant le bilan du Maire sortant, le secrétaire de section a insisté sur la nécessité de l’Union de la Gauche devant les conseillers municipaux de “Commentry pour tous” qui nous ont fait l’amitié de leur présence.


Enfin, l’échange des voeux 2018, pour lutter encore plus contre les injustices, la pauvreté, les enjeux climatiques, et retrouver plus de fraternité en France comme dans notre Parti. La soirée s’est achevée par le partage du buffet réalisé par les camarades et sympathisantes de la section. Merci à eux pour cette belle initiative réussie et savoureuse ! Du fond du coeur, belle et heureuse année 2018 à vous !

P1080163

Posté par secret ps ctry à 14:07 - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 4 juin 2017

135ème anniversaire de la 1ere commune socialiste au monde : Commentry

thivrierChristophe Thivrier, dit Christou naissait à Durdat-Larequille, le 16 mai 1841. Ouvrier et homme politique français, il était élu premier maire socialiste du monde le 4 juin 1882.

Nous fêtons donc le 135ème anniversaire de son élection en cette année 2017. Et cet événement méritait d’être rappelé, tant son parcours fut exemplaire pour bien des générations.

À l'âge de 10 ans, il se fit ouvrier mineur. Par la suite, il occupa les professions d'entrepreneur en bâtiment, huilier, boulanger, marchand de vin. Ses métiers  successifs lui ont permis de se défaire de l'emprise de la compagnie des mines qui tentait de faire taire le mouvement ouvrier naissant.

Il fut alors un des fondateurs de La Marianne, société secrète qui tentait d'unifier les revendications ouvrières dans l'illégalité ;  les syndicats étant interdits à l'époque, par le pouvoir opportuniste et conservateur.

La Marianne envoya une vague d’élus républicains au Conseil municipal de Commentry en 1874, parmi lesquels, Christou qui devait s’installer 8 ans plus au poste de Maire.

Élu député en 1889, il se présenta à l'Assemblée nationale dans la blouse bleue des ouvriers bourbonnais, respectant ainsi l'engagement pris devant les mineurs de Bézenet. Refusant de la poser sous les injonctions des huissiers, il rétorquait : "Quand l'abbé Lemire posera sa soutane, quand le général de Gallifet quittera son uniforme, je poserai ma blouse d'ouvrier".

Il se fera exclure temporairement de l'Assemblée pour avoir crié, dans l'hémicycle, le 27 janvier 1894, "Vive la Commune". C'est d'ailleurs en souvenir de cet incident que les mairies de Montluçon et Commentry chômaient depuis, le 18 mars, date anniversaire de la Commune. La droite, arrivée au pouvoir communal dans ces deux villes, en 2001, s’empressa d’en balayer le souvenir.

Tel un Général d'Empire, Christophe Thivrier aurait pu dire : "voici mes fils". Il était le père de deux autres maires de Commentry : Alphonse et Isidore et du député Léon. Mais aussi le beau-père du journaliste, écrivain et homme politique Ernest Montusès.

Usé par les luttes, Christou devait s’éteindre à Commentry, le 8 août 1895. Chaque année, ses camarades Socialistes se réunissent devant sa stèle, avenue Jean Jaurès, le 1er mai, pour rappeler la vie et l’œuvre de ce meneur qui s’en alla un jour, d’un pas tranquille, au Palais Bourbon, porter la voix des sans grades, des petits, des paysans et des ouvriers.

ce récit sur Thivrier n'est pas une cendre. C'est une flamme. Il appartient à toutes et tous de continuer à la porter et à la transmettre, pour le progrès et la justice sociale. Pour le Socialisme historique. Vive Thivrier !

Posté par secret ps ctry à 05:59 - Permalien [#]
Tags : , ,